Tout comme les autres organismes humanitaires œuvrant en RD Congo, LUCODER est aussi soumise plusieurs défis d’ordre générale : la sécurité, la logistique, le financement, le système judiciaire insuffisant, la formation.

–         La sécurité : La principale difficulté dans de nombreux groupements et zones de santé de la Province du Nord-Kivu a été et reste l’insécurité. Avec le nombre de groupes armés en cours de tricking par la force spéciale de la MONUSCO et le menace constante de conflit, il est difficile d’assurer la sécurité des bénéficiaires et du personnel LUCODER.

–         La Logistique : Les projets de LUCODER au Nord & Sud – Kivu,  couvrent de grandes distances, et de nombreux endroits manquent  d’infrastructures de base comme les routes viables. Ainsi, pour se rendre d’un endroit vers un autre est souvent lent et cher. En outre certains produits et matériels par exemple les pneus des voitures/motos, des outils informatiques, des articles ménagers, …) ne sont pas toujours disponibles sur le marché locale et doivent être alimentés à partir  d’autres endroits, entrainant des coûts de mise en œuvre de projet élevés.

–         Le financement : La crise de la RD Congo, étant considérée comme une des crises le plus ancienne de l’Afrique, la communauté humanitaire tant à se désengager pour aller apporté des réponses aux crises dans d’autres pays du monde. Ainsi situation a entrainé la baisse de l’enveloppe des donateurs à l’appui aux crises de la RDC.  Comme beaucoup d’autres organismes œuvrant en RD Congo, la LUCODER a aussi des contraintes budgétaires pour l’aider à réaliser normalement bien sa mission.

–         Le système judiciaire insuffisant : Bien que LUCODER identifie les violentions des droits de l’homme et réfère les victimes aux services spécialisés, on observe souvent que les ressources judiciaires  disponibles actuellement disponibles en province du Nord-Kivu de la RDC ne peuvent pas soutenir adéquatement les victimes vu leurs ressources matériels et de communications insuffisant.

–         La formation : Aujourd’hui se sont les spécialistes dans le monde humanitaire qui occupent, animent et gèrent des grands projets. Pour accéder à l’excellence, ils sont obligés d’étudier plus. Pour y arriver, ils sont obligés de payer des grosses sommes pour assurer leur scolarité.  A part les quelques staff LUCODER qui ont accédé à l’excellence, certains n’ont pas encore eu la possibilité de se spécialiser faute de moyen financier. Avec la politique interne, nous pensons que dans les sept prochaines années, LUCODER sera capable de relever ce défi.

Elle entérine ou rejette les bilans et les rapports annuels établis par le conseil d’administration avant leur adoption par l’assemblée générale ;

–          La direction dirigée par un directeur (Coordinateur) nommé par le conseil d’administration avant leur adoption par l’assemblée générale ;

–          La direction dirigée par un directeur (Coordinateur) nommé par le conseil d’administration, gère et suit la marche journalière de la LUCODER sous les directives du conseil d’administration ;

–          Les organes consultatifs des acteurs : une assemblée générale, un conseil de gestion et une gérance composée des membres sympathisants dont le fonctionnement fait l’objet d’un règlement particulier.

 

Share

Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *