Appui au renforcement de la cohésion sociale et à l’accessibilité aux moyens de subsistance et aux services sociaux. (Sous le thème : Amani kwa Maendeleo).

 

LUCODER A PIEDS D’ŒUVRE A MASISI, GROUPEMENT BIIRI

Appui au renforcement de la cohésion sociale et à l’accessibilité aux moyens de subsistance et aux services sociaux. (Sous le thème : Amani kwa Maendeleo).
Depuis Mai 2018, LUCODER avec un financement de USAID,  balise le terrain où devra se poursuivre l’action de développement à connotation humanitaire dans les sites estimés comme centres de développement avec  capacité d’impulsion des acquis du projet amorcé. A cet effet, la notabilité issue des cinq localités environnants le groupement de Biiri, soutien  notre action en tant qu’interlocuteur du projet auprès des membres de la communauté. C’est auprès d’elle que la LUCODER a su sélectionnée les personnes ressources qui aident dans l’identification des activités génératrices des revenus (AGR), et qui connaissent les réels problèmes auxquels la communauté locale de Biiri, fait face, à ce jour. Il s’agit des localités de Kalinga, Mwenda Bandu, Tunda, Kalembera et Mulamba. C’est dans l’objectif de contribuer à la paix, au Relèvement et à l’accessibilité équitable des membres des différentes communautés antagonistes aux ressources et services sociaux de base à travers l’implication des jeunes, femmes et autres groupes marginalisés provenant de différentes ethnies, que ce projet, s’inscrit comme humanitaire tout en ayant un caractère de développement. Notre souci étant d’améliorer les conditions de vie des membres de cette communauté, nous pensons que la promotion de l’accès de tous aux ressources et services sociaux de base comme moteurs du dialogue social intercommunautaire, peut renforcer la cohésion sociale et favoriser la résilience dans le groupement de Biiri.   Après formation, le projet dote les kits d’AGR collectifs (petit élevage, agriculture, petit commerce, vente des unités de communication, savonnerie, taxi moto, pâtisserie, …) aux 60 vulnérables prévus pour être formés.
Appui au renforcement de la cohésion sociale et à l’accessibilité aux moyens de subsistance et aux services sociaux. (Sous le thème : Amani kwa Maendeleo).

Ci-dessous, vous pouvez voir l’image d’un atelier d’identification des Activités Génératrices de Revenus, facilité par un agent de LUCODER en gilet bleu.

Dans la philosophie de notre projet, nous pensons si les jeunes, les femmes et les autres groupes marginalisés sont capables de subvenir à leurs besoins essentiels, et s’ils reconnaissent les avantages d’une action commune, dépassant les clivages ethniques pour améliorer leur bien-être, alors ceci réduira le chômage et l’adhésion des jeunes aux groupes armés. Dans le même ordre d’idée, nous savons que Si les jeunes, femmes et autres groupes marginalisés cibles s’engagent dans des activités de relèvement socio‐économique qui mettent l’accent sur la cohésion sociale et la résilience, alors les communautés seront en mesure de gérer les chocs externes plus paisiblement, et les conditions de développement et d’une répartition plus équitable des richesses seront créés. Les Groupements d’Intérêts Economiques (GIE) nous aident à concilier les efforts de l’un et l’autre, pour un intérêt commun. Après la formation des GIE, chaque groupement reçoit, un Kit qui lui permet, de démarrer son affaire ou de répondre le mieux, aux exigences de son renforcement.

50 participants aux ateliers d’identification des AGR, GIE ont été identifiés.

Pour la localité de Kalembera 4 hommes dont 1 pygmée et 6 femmes dont 1 pygmée ; localité de Tunda, 5 hommes et 5 femmes ; Kalinga : 5 hommes et 5 femmes ; Mwendabandu 4 hommes et 6 femmes et Mulamba 4 hommes et 6 femmes.
Quelques uns parmi eux sur cette photo, en pleine séance de formation.

 

 

Share

Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *