1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La RDC a une économie axée à l’importation et son système sanitaire  est encore fragile dans sa capacité à répondre aux maladies épidémiologique au pandémique. Elle partage ses limites frontalières avec 9 pays d’Afrique avec lesquelles la population fait des échanges  commercial     

La Province du Nord-Kivu qui est à l’Est du pays fait partie des 26 provinces de la RDC donne accès à quatre  pays de l’Est de l’Afrique   affecté par la pandémie de COVID-19 et qui accueillent régulièrement les congolais (commerçants et visiteurs) dans l’exercice de leurs activités de routines.

Etant donné les mouvements des populations entre La RDC et ces voisins et au fins de prévenir la propagation de la Covid-19, les mesures de fermeture des frontières et le confinement de Kinshasa  par rapport à d’autres provinces ont été pris par le présidant

Au regard des expériences antérieures dans la gestion des épidémies en province du Nord Kivu et surtout  la gravité de l’épidémie considérée aujourd’hui comme une urgence sanitaire mondiale, le système de santé du Nord-Kivu dépendant la majeur partie des partenaires  externes  est sans doute débordé au sens où par manque de moyen financier,  la maladie à coronavirus  affectent  même d’autres secteurs de la vie. D’où, il convient de recourir à d’autres intelligences multisectorielles complémentaires aux actions menées par les équipes de riposte tout en restant dans la droite ligne de l’approche communautaire.

C’est dans ce contexte, que LUCODER Asbl a dans son programme de santé initié le projet de sensibilisation en vue de participer à l’éradication de la covid-19 dans la province du N-Kivu 

D’où la nécessité de renforcer les mesures de geste barrière de cette endémie de Coronavirus et distribution des cache-nez aux pousses pousseurs (de charrette et Choukudu), etc.