Le 17 janvier 2002, la ville de Goma a été ravagée par l’éruption volcanique du NYIRAGONGO forçant l’évacuation de la population et détruisant la biodiversité sur son passage.

 La lave s’est déversée dans le lac Kivu on risque de craindre que le réchauffement des eaux du lac Kivu ne fasse remonter le gaz carbonique piégé au fond.

Pour rappel, le Mont NYIRAGONGO est un stratovolcan actif situé sur le rift Est-Africain, en République Démocratique du Congo. Ce volcan, qui fait partie de la chaine volcanique Africain de Virunga, est entré en éruption en 2002 éjectant un gros nuage de fumée et de cendres haut dans le ciel et déversant trois rivières de lave sur les côtés Est et Ouest de l’édifice volcanique, à près de 60 Km/h (Source : Planet Terre éduscol). 

L’éruption du NYIRAGONGO est très dangereuse en raison de sa grande fluidité des laves qui permet aux coulées de descendre très vite au bas du volcan. Les émissions de SO associé à de telles éruptions sont également un fort danger pour la santé des humains et tuent la biodiversité.

18 ans après l’éruption volcanique du NYIRAGONGO en 2002, la population locale continue à subir les conséquences plus particulièrement sur le plan socio-économique et environnemental.

Ainsi, LUCODER ASBL dans le cadre de son programme « Environnement et Développement », en plus de son projet pilote de reboisement des zones rurales dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu, a initié un projet de reboisement de la ville de Goma en vue de contribuer dans la lutte contre le changement climatique et ainsi offrir une opportunité à la population locale de participer dans le maintien de la biodiversité et un environnement sain.

Ce projet vise aussi de lutter contre la pauvreté et la délinquance juvénile par la création de l’emploi chez les jeunes. Il est en train d’être réalisé sur deux niveaux. Le premier niveau vise à reboiser les grandes artères de la ville Goma, et la création et reboisement des parcs d’attractions pour ainsi donner la chance à la jeunesse de se divertir et se développer sur le plan culturel. Le deuxième niveau vise à offrir à la population de planter des arbres fruitiers dans leurs parcelles, sensibiliser et former la communauté locale sur l’importance de l’entretien des jardins potagers sur l’économie familiale et la protection de l’environnement.

LUCODER estime que ce projet contribuera tant soit peu à la protection de l’environnement et réduire les impacts et la pression sur les forêts naturelles ex : Parc National de Virunga et d’autres réserves naturelles.

Le lancement du projet de reboisement de la ville de Goma en mars dernier le long de la Rue LYN LUSI a connu la participation des autorités Etatiques locales, certains opérateurs économiques de la Goma, les membres de la société civile et l’éminant Dr Jonathan KASERAKA LUSI fondateur de l’hôpital HEAL AFRICA.

Comme ce garçon de LUCODER ASBL

« Plantons tous des arbres pour sauver notre ville, notre pays et notre Planète ».