Monsieur Sylvain EMONY AKILIMALI, est l’un animateur du projet de lutte contre l’Alcoolisme en milieu jeune. Humanitaire de carrière,  audacieux, père de trois enfants et étudiant à l’ISIG-Goma en Développement Communautaire, il nous donne sa réflexion et recommandation en ce qui concerne la problématique de la consommation abusive des boissons fortement alcoolisées par les jeunes en RD Congo plus particulièrement dans la ville de Goma. Dans l’interview organisée ce matin et après son expérience sur terrain, voici ce qu’il en pense :

« La jeunesse congolaise est sacrifiée et abandonnée à son triste sort. Elle est victime de l’un des maux qui rongent la société congolaise toute entière actuellement et dont on parle peu des méfaits hélas ! Il s’agit de la vente et la consommation des boissons fortement alcoolisées connus à Kinshasa sous le nom : « Soupu na tolo », à Goma sous le nom : « Sapilo », et qu’en sais-je dans d’autres villes du pays !

Que sera la jeunesse de la RDC demain si toute la communauté nationale ferme les yeux sur un problème qui fait déjà des victimes ? Qu’entendons-nous pour dire non à ces poisons qui sont mis à la disposition de nos enfants à vil prix sous l’œil et la barbe des autorités ?

C’est dans ce cadre que l’ONG- LUCODER, touchée par la problématique, et avec ses moyens de bord, est en train de mener une campagne de sensibilisation dans les écoles secondaires de la ville de Goma sous le thème : « Elève + Alcool = Danger social ». La campagne consiste   à montrer à la jeunesse les méfaits de la prise de ces boissons à forte dose d’alcool et les conséquences fâcheuses qui en découlent. L’objectif est d’amener les élèves à prendre conscience des dangers qui les guettent afin qu’ils adoptent un comportement responsable.